L’accessibilité aux personnes handicapées, où en est-on ?
22 octobre 2018
Frais de transport entre le domicile et le lieu de travail : quelles obligations ?
19 novembre 2018
Voir toutes les actus

Le CPF, un levier de formation à mobiliser

En 2018, le Fafih a pris la mesure exceptionnelle de prendre en charge les projets de formation certifiante du CPF, et ce quelque soit l’alimentation actuelle du compte. Les salariés de l’Hôtellerie, de la restauration et des activités de loisir ont donc toutes les chances de leur côté, pour accéder à la formation !

Le CPF dans les grandes lignes

Le Compte personnel de Formation (CPF) est ouvert à toute personne, dès l’âge de 16 ans (15 ans avec le contrat d’apprentissage). L’objet de sa création est de rendre les salariés acteurs de leur parcours de formation.

Nous l’alimentons en heures, permettant de financer la totalité ou une partie d’une formation choisie. Une loi à venir prévoit que l’alimentation se fasse bientôt en euros. A chaque fin d’année, notre temps de travail réalisé sur l’année alimente proportionnellement et de manière automatique notre compte. De même, il est probable qu’à l’avenir, aucune distinction n’ait lieu entre les temps pleins et les temps partiels.

Aujourd’hui, pour un salarié à temps plein, il comptabilise :

  • 24h par année de travail, jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures,
  • puis 12 heures par année de travail, dans la limite d’un plafond total de 150 heures. Ainsi, lorsqu’il atteint 150 heures, le compte n’est plus alimenté.

La formation choisie doit être répertoriée sur les listes de formations éligibles définies par les partenaires sociaux. Cette disposition devrait également évoluer. On considère les certifications permettant de manière générale de développer les compétences professionnelles des salariés comme éligibles au CPF.

Son fonctionnement d’un point de vue pratique

Pour avoir accès à ces formations, il suffit que le salarié se connecte à son espace. Pour le créer, rien de plus simple, il suffit de renseigner son numéro de sécurité sociale et de créer son mot de passe. Il aura ainsi accès à ses heures de formation acquises, ainsi qu’aux formations dont il peut bénéficier.

Le salarié est libre de réaliser une formation en dehors de son temps de travail. Ce temps de formation n’est alors bien évidement par rémunéré par l’employeur. En revanche, il devra obtenir l’autorisation de son employeur pour suivre une formation sur son temps de travail.

Les heures Dif sont mobilisables en priorité, et ce jusqu’au 31 décembre 2020. Pour connaître sont reliquat, les employeurs avaient pour obligation d’informer leurs salariés par écrit du nombre total d’heures Dif non utilisées au 31 décembre 2014. Ensuite, le salarié n’a plus qu’à renseigner son solde sur son compte CPF.

Le permis de conduire, éligible au CPF

L’absence de permis est aujourd’hui fréquent, de le coût qu’il peut représenter. Or, il constitue souvent un frein à la mobilité pour les salariés de l’hôtellerie restauration.

Depuis le 15 mars 2017, il est possible de mobiliser le CPF pour financer son permis B. Il suffit pour cela que l’obtention du permis contribue au projet professionnel de la personne, et qu’elle ne fasse pas l’objet d’une suspension de permis. En outre, l’établissement formateur doit bien entendu être enregistré comme organisme de formation.

Reso Services et la formation

Besoin d’un accompagnement sur la réalisation de votre plan de formation, sur la préparation de vos entretiens professionnels ? N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information !

mm
Pauline
D'une formation en psychologie du travail, Pauline vous accompagne sur des prestations en ressources humaines et santé au travail. Elle pourrait rédiger votre document unique les yeux fermés !

Comments are closed.